La chanteuse à texte Rebecca Black attaque Dark Vador et LucasArts pour plagiat

L’artiste américain Rebecca Black a décidé de poursuivre en justice le chanteur Dark Vador du label LucasArts, pour contrefaçon. L’artiste lui reproche d’avoir plagié son univers artistique « kikoolol » dans son titre « Friday ».

Dark Vador connu pour son univers enroué ne serait-il qu’un simple copieur ?

C’est bien ce que Rebecca Black, lui reproche. La créatrice artistique a décidé d’assigner en justice Dark Vador et sa maison de disques LucasArts pour contrefaçon.

Rebecca Black réclame 31,5 millions de dollars de dédommagements soit 42% du chiffre d’affaires réalisé au moment de la promotion de « Friday ». Mais la jeune chanteuse visiblement très en colère demande également l’arrêt de la diffusion du clip sur YouTube (voir ci-dessous) et l’arrêt du tournage de Star Wars VII dans lequel devait jouer Barack Obama et l’accusé.

Ce n’est pas la première fois que la star d’une galaxie lointaine est accusée de plagiat. En 2005, Yoda avait été accusé puis relaxé dans une affaire de ressemblance troublante avec les gremlins de Joe Dante, à moins que ce ne soit l’inverse, c’est vendredi, et comme demain c’est samedi je n’ai pas eu le temps de vérifier ma source, désolé, mais n’allez pas me dire que vous êtes irréprochable au boulot un vendredi !

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

mots-clés : ,

Un mot sur l'auteur

Catherine Anatole

Ancienne infirmière reconvertie dans le journalisme d'investigation, sa passion est de vous raconter ce qui lui passe par la tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *