Des chercheurs implantent de faux souvenirs dans la mémoire d’un patient

Il fallait bien que ça arrive un jour, après des centaines de films de science-fiction où l’on pouvait voir des personnages télécharger des souvenirs ou des connaissances dans leur propre mémoire ou celle d’autres personnes. Il fallait bien que des chercheurs, des vrais, y arrivent aussi.

implentation souvenir asterix

Mais avant tout, réjouissez-vous, car cette première mondiale est l’oeuvre d’une équipe de scientifiques français. En effet c’est à l’Institut de recherche intercommunale de Brest que l’équipe menée par le professeur Vianney Ratlec a réussi à implanter un souvenir dans le cervelet d’un patient consentant.

C’est impressionnant, quand je me suis réveillé j’avais l’impression d’avoir lu et re-lu la bande-dessinée Astérix chez les Bretons […] Je me souvenais même des détails présents sur les différentes pages alors que je n’ai jamais lu cette BD.

Nous aurions pu intégrer n’importe quel souvenir chez le patient, mais le choix s’est porté sur une BD Asterix car il n’en avait jamais lu, ce qui est assez rare pour être remarqué et corrigé.
Avec cette technologie, les chercheurs brestois comptent bien aller plus loin, et espère pouvoir implanter des connaissances d’ici quelques mois, le but : pouvoir apprendre n’importe quelle discipline sans user les bancs de l’école.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

mots-clés : , , ,

Un mot sur l'auteur

Christophe Shelan

Spécialisé dans les hautes-technologies, il a fait plusieurs demandes de stage chez Apple et Microsoft mais en attendant une réponse il est journaliste ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *